Prix et reconnaissance

Prix ​​de service de l'ICRC
Chaque année, l'ICRC honore une personne lors de la cérémonie de remise des diplômes avec le Prix de service pour ses contributions et son travail exceptionnel à l'appui des valeurs et du renforcement des capacités que nous cherchons à promouvoir. Ces personnes doivent démontrer:
- démontré les valeurs fondamentales de l’ICRC;
- fait preuve d'initiative dans l'encadrement des autres;
- a efficacement soutenu les objectifs de la CICR;
- réalisé une réalisation importante pour la CICR;
- obtenu le soutien des pairs;
- a reflété positivement l'Institut auprès du public

Récipiendaires du prix
Rasha Kaba (2018)
En 2016, Rasha a commencé son trajet TPN quelques mois après son arrivée au Canada. Elle est arrivée en tant que réfugiée syrienne, parrainée avec sa famille par l’église presbytérienne St Andrew à Ottawa. Rasha a terminé son cours de TPN-4 en 2016 et est devenue diplômée du programme. Elle a suivi le séminaire sur les conflits profondément enracinés et cherche à devenir une formatrice certifiée du TPN-1. Avant de venir au Canada, Rasha a obtenu un diplôme en économie. Et ensuite - après le début de la guerre civile syrienne -, elle a travaillée pendant plus de 5 ans avec une ONG pour fournir de l'aide humanitaire en Syrie. Son but est de contribuer à la promotion de la réconciliation dans les communautés touchées par un conflit. Ainsi, ceci a inspiré Rasha à commencer son parcours TPN à l'ICRC. Depuis, elle applique ses compétences en TPN dans diverses communautés, pour une récompense financière minime, voire nulle. Elle fait du bénévolat dans des domaines liés principalement aux immigrants et aux réfugiés. Rasha travaille aussi et répond aux besoins de sa famille. Elle travaille actuellement en tant que facilitatrice pour Synapcity Ottawa, un organisme à but non lucratif voué à la création d'une culture inclusive de la participation et de la vocation civique. Auparavant, elle a travaillé comme agente de communication auprès du Centre de ressources d’Orient d'Ottawa pour aider les personnes âgées ayant une déficience physique à mener une vie active et indépendante. En plus de ces engagements au travail et à la maison avec sa famille, et entre le TPN et le séminaire sur les conflits profondément enracinés, Rasha donne généreusement son temps, ses idées, ses contacts et ses compétences linguistiques à l'ICRC. Elle a assisté à nos formations et a produit la première version du manuel TPN-1 en arabe. Grâce aux contributions de Rasha (et d’autres), le TPN-1 sera un jour livrable en arabe. Aujourd’hui, Rasha poursuit sa mission consistant à transmettre les valeurs et les compétences de la formation TPN de l'ICRC aux populations syriennes qui ont désespérément besoin de paix et de réconciliation. Rasha travaille bien en équipe avec une mission personnelle forte, tout en incarnant les valeurs de la mission de l'ICRC et en promouvant une culture de la paix où qu’elle soit impliquée. Nous sommes fiers de l'avoir comme membre de la famille de l'ICRC.

Prix ​​de la paix Richard Batsidunka (anciennement le prix de la paix de l'ICRC)
Le Prix de la paix de l'Institut canadien pour la résolution des conflits (ICRC) a été renommé en honneur de Richard Batsinduka. Richard était membre de l'ICRC du milieu des années 1990 jusqu'à sa mort, pacifique et prématurée, en décembre dernier. 

Richard représentait les valeurs de l'ICRC parfaitement. Il avait une âme douce qui valorisait l'intégrité, le respect et la paix. Richard a été directement touché par le génocide rwandais de 1994, un conflit résultant de tensions ethniques entre les peuples tutsi et hutu. Sur une population de 11 millions d'habitants, environ 800 000 personnes ont été assassinées. Parmi les victimes du génocide, il y avait des membres de la famille de Richard. Il n'est jamais devenu amer. En 1994, Richard a émigré au Canada et a étudié la résolution de conflits. En 1997, lorsque l’Agence canadienne de développement international a financé l'ICRC afin de rétablir le dialogue entre les principaux intervenants des deux groupes ethniques et de fournir des compétences en matière de gestion des conflits aux professionnels engagés dans la résolution des conflits, Richard a dirigé le projet de réconciliation rwandais de l'ICRC après le génocide. En 2002, Richard est entré au service de la fonction publique fédérale en tant que praticien en résolution de conflits, où il a continué à contribuer jusqu'à son décès prématuré en 2016. Richard a également poursuivi ses efforts de réconciliation au Rwanda au fil des ans.

Richard a joué un rôle déterminant dans l'achèvement de l’ICRC sur la scène internationale. Depuis, nous avons lancé des projets dans 13 pays, dont la Bosnie-Herzégovine, la République centrafricaine, le Kenya, le Mali, le Soudan du Sud et la République dominicaine, pour n'en nommer que quelques-uns. Chaque année, au fur et à mesure que notre présence internationale continue à augmenter, nous nous souvenons que c’est la prévoyance, la ténacité optimiste et l’humilité de Richard qui nous a lancé dans sa trajectoire actuelle. C'était un véritable visionnaire et novateur. Il était un bâtisseur de communauté et un faiseur de paix. Suite à l’engagement de Richard, un Centre pour la paix a été créé à l’Université du Rwanda à Butari, dont le principal formateur est l’un des sept formateurs rwandais formés par l'ICRC. C’est pour nous un grand honneur et avec une grande fierté que nous avons renommé le Prix de la paix de l’ICRC le Prix de Richard Batsinduka pour la paix. Chaque année, ce prix est remis à des organisations locales ou à des personnes extérieures de l'ICRC qui méritent d'être reconnues pour leurs contributions au développement communautaire et à la paix.

Récipiendaires du prix
M. Donald Nicholls (2017)
En 2017, l'ICRC a eu le plaisir de décerner le premier Prix de la paix Richard Batsinduka à M. Donald Nicholls, en raison de ses contributions à la consolidation de la paix au sein de sa nation Crie et de son impact sur les autres populations autochtones. Depuis 6 ans, M. Nicholls s’associe à l'ICRC en tant que Directeur du ministère de la Justice et des Services correctionnels et est un leader de la nation Crie qui s’engage à renforcer la capacité de son peuple à résoudre pacifiquement les conflits grâce au programme TPN personnalisé. Ce programme couvre la théorie et la pratique sur les fondations, la conciliation, la médiation, les cercles, la facilitation de groupe, la communication compatissante, le dialogue de groupe et les compétences interpersonnelles clés tout en respectant pleinement les traditions et le mode de vie du peuple. Il a été un véritable leader à plusieurs niveaux. Il parle ouvertement des problèmes, fournit un soutien moral et inspirant à son peuple et investit dans son peuple avec du temps et des ressources, ceci permet le développement institutionnel qui permet de mettre en pratique les compétences acquises et à exercer un impact positif dans la communauté. Ceci emporte une transformation et résilience sur le plan personnel et professionnel. Ainsi, M. Nicholls a appuyé la participation de ses employés du ministère de la Justice et des Services correctionnels à cette formation, en a fourni les ressources et a ouvert la porte aux membres d'autres organisations et aux dirigeants de la communauté Crie. Nous avons maintenant plus de 70 diplômés de ce programme. Les diplômés Crie s'identifient comme des praticiens de la paix et des agents de changement compatissants. Sur un autre plan, à l'appui des peuples autochtones, M. Nicholls était présent lors du vote de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, lors de la réunion du Conseil des droits de l'homme à Genève, et a participé aux groupes de travail qui ont eu lieu avant la Déclaration, à le caucus autochtone, en négociation avec les représentants canadiens, et devant l'assemblée de l'ONU lors de son adoption à New York. En septembre 2017, M. Nicholls a offert un témoignage devant une commission d'enquête provinciale pour discuter des services de première ligne offerts aux peuples autochtones par le Québec en matière de justice, de services correctionnels et de protection de la jeunesse.

Partenariats

 
cjcu logo cmo icon macewanu icon USP logo usherbrooke icon AST Logo 2017 unb icon

Accréditations

 
USP logo lsuc logo ribo logo rcdso logo